Laboratoire de Biodiversité et Environnement: Interactions-Génome Laboratoire

Sciences de la Vie   Bab Ezzouar   156 vues Référence : 419

0.0 étoile

Localité : Bab Ezzouar


Le Laboratoire de Biodiversité et Environnement: Interactions-Génome (LBEIG) est rattaché à l'Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene USTHB. Le programme de recherche établi par le laboratoire, s'inscrit dans une dynamique scientifique d'actualité et une dynamique de formation et répond aux grandes préoccupations mondiales de recherches, dominées notamment par une perte significative de la biodiversité et l’apparition de nombreuses pathologies parasitaires.

Multiples thèmes de recherche sont ciblés et développés par les 4 équipes du laboratoire :

·La connaissance, la gestion et la préservation de la biodiversité sont un préalable à toute accumulation d’informations scientifiques exploitables pour la mise en place de bases de données sans lesquelles toute démarche rigoureuse de développement durable serait impossible.

·La contribution du laboratoire à la connaissance de la biodiversité algérienne se rapporte aux organismes animaux libres, parasites et vecteurs de parasites :

·les principales préoccupations des chercheurs se rapportent à:

ØLa connaissance des ressources génétiques animales algériennes

ØLa biodiversité algérienne des eaux continentales

ØLa préservation des espèces menacées de disparition

ØLa biodiversité parasitaire et l’étude des complexes hôtes-parasites

ØL’étude des arthropodes vecteurs des parasites et des agents pathogènes qu’ils transmettent (en particulier Rickettsies – Piroplasmes – virus – Protozoaires).

ØL’éco-épidémiologie, la génétique et la caractérisation moléculaire des populations de parasites et de vecteurs avec en particulier le modèle Leishmaniose.

Préoccupations socio-économiques

Avec l’intérêt actuel grandissant pour l’exploitation optimale des ressources aquatiques, de multiples projets de développement piscicole, avicole etc… ont vu le jour à travers tout le pays. L’identification des agents pathogènes notamment parasitaires est indispensable pour une prévention et une lutte contre ces organismes qui occasionnent des dommages non négligeables et des pertes économiques considérables dans les milieux confinés destinés à l’élevage.

Leur connaissance est un préalable incontournable pour :

- toute gestion durable des ressources piscicoles, halieutiques, avicoles.. etc

- lutte contre les parasitoses, véritables fléaux actuels,

- maintien et la sauvegarde de la biodiversité des espèces, une préoccupation mondiale à l’heure actuelle car menacée plus que jamais par les changements climatiques.

- Les maladies transmissibles humaines ou animales et les modifications des dynamiques épidémiques posent de très nombreux problèmes de santé publique et vétérinaire à l’échelle mondiale. La cartographie des zones à risque infectieux permet l’intervention rapide et la mise en œuvre des moyens de lutte nécessaires au contrôle et l’éradication de ces épidémies, en effet les enjeux économiques et sociaux engendrés par ces maladies sont considérables.

Domaines d'expertise

Les différentes équipes du laboratoire sont sollicitées pour apporter leurs expertises, notamment:

- en pisciculture dans les fermes aquacoles pour l'identification des agents parasitaires pathogènes;

- dans les enceintes publiques fermées (Hopitaux, prisons, camps de réfugiés, hotels...) pour l'identification des arthropodes nuisibles et vecteurs de maladies infectieues graves;

- La confection des lames d'organismes parasites à des fins scientifiques et pédagogiques (muséums, universités, lycées, ect...)

Domaines de formation

Les formations pédagogiques adossées au laboratoire ont pour objectif principal de préparer une génération d’étudiants en thèse à devenir des chercheurs polyvalents de classe internationale spécialisés en parasitologie, branche pluridisciplinaire d’actualité. Au terme de leur formation, les diplômés :

- auront la possibilité d’accès aux professions de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique en qualité d’enseignant-chercheur ou de chercheur dans les universités et organismes publics de recherche.

- pourront également s’insérer dans divers domaines de la recherche appliquée en particulier dans des structures vétérinaires, d’aquaculture ou encore de l’agroalimentaire pour lesquelles une expertise en parasitologie est requise. Ces futurs cadresapporteront leur contribution notamment en matière de l’analyse et de la gestion des risques sanitaires.

Informations complémentaires

Type d'établissement :
Laboratoire
Contribution :
Expertise
Site web :
https://lbeig.usthb.dz/
Note: Vous devez être identifié avant de poster une note.