La chromatographie en phase liquide à haute performance (CLHP) Laboratoire

Chimie   Oran   52 vues Référence : 1660

0.0 étoile

Localité : Oran


La chromatographie en phase liquide à haute performance (CLHP)

Une technique de séparation analytique et/ou préparatrice de molécules présentes dans un mélange. Cela permet d'adapter les méthodes chromatographiques usuelles sur un montage haute pression.

Chromatographie en phase inverse

La base d'une phase inverse est une phase normale sur laquelle des chaînes alkyles (ou autres selon la polarité recherchée) ont été greffées au niveau des groupes silanols (end-capping). En général, la phase stationnaire est majoritairement composée de petites particules de silice sur lesquelles on a greffé des fonctions chimiques, le plus souvent de chaines alkyle à 8 ou 18 atomes de carbone. Selon le taux de greffage, on obtient une plus ou moins grande résolution. Cette phase stationnaire est dite « inverse » car de polaire et hydrophile (sans les « greffes »), la phase devient apolaire et hydrophobe.

Détecteurs:

· spectroscopie d'absorption : ultraviolet-visible

· réfractométrie ;

Informations complémentaires

Type d'établissement :
Laboratoire
Contribution :
Equipement

Mots clés :

chromatographie
Note: Vous devez être identifié avant de poster une note.